Crise politique au Mali: la CEDEAO vient de lever les sanctions contre le Mali.

Les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont décidé de la levée des sanctions contre le Mali, selon une annonce faite le 6 octobre 2020. Ceci pour « soutenir » la transition censée ramener les civils au pouvoir.

« Compte tenu des progrès notables réalisés vers une normalisation constitutionnelle, et du soutien au processus, les chefs d’État ont décidé de lever les sanctions sur le Mali », souligne l’organisation ouest-africaine dans une déclaration qui appelle aussi les partenaires bilatéraux et multilatéraux à « soutenir » le pays.

Ces « avancées » concernent notamment la mise en place d’un nouveau gouvernement annoncé le 5 octobre 2020. Dirigée par le premier ministre Moctar Ouane, l’équipe est constituée de 25 membres dont quatre issus de la junte au pouvoir depuis le coup d’Etat ayant « emporté » l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta.

Par ailleurs, les Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO demandent aux nouvelles autorités de la transition de « mettre en œuvre rapidement les autres décisions du Sommet (tenu le 15 septembre à Accra), en particulier la libération de tous les officiels militaires et civils arrêtés depuis le 18 août 2020 et la dissolution du CNSP (Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP)

Laisser un commentaire