En visite en Côte d’Ivoire, le représentant spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, a appelé à une présidentielle “pacifique et inclusive”

En visite en Côte d’Ivoire, le représentant spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, a appelé à une présidentielle “pacifique et inclusive”.

Au terme de sa mission onusienne en terre ivoirienne, le représentant spécial des Nation unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, a réitéré son appel à tous les acteurs politiques pour qu’ils poursuivent leur engagement pour l’organisation d’une “élection pacifique et inclusive dans le respect des droits de l’homme”.
Saluant la libération provisoire des détenus le 23 septembre, il a pris acte de la tenue de l’élection présidentielle le 31 octobre prochain. Une chose qui ne serait pas du goût de l’opposition qui appelait à une réaction ferme de l’ONU et insistait que les élections ne peuvent pas être tenues dans les conditions actuelles du pays. Jugeant illégale la candidature du président Alassane Ouattara à un troisième mandat, les leaders de l’opposition ont même appelé à la désobéissance civile.

Pour rappel, seuls quatre candidats sont en lice pour la présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire. Il s’agit du président sortant, Alassane Ouattara, de l’ancien président, Henri Konan Bédié, de l’ancien premier ministre, Affi N’Guessan, et Kouadio Konan Bertin.

Laisser un commentaire